Aider les plus défavorisés à maîtriser leur facture d’eau

L’eau est un bien vital. Il n’est pas acceptable que nos concitoyens les plus défavorisés n’y ait pas accès parce qu’ils n’en ont plus les moyens. Beaucoup d’entre eux habitent dans des logements dégradés, dont on sait que les réseaux d’eau sont les plus fuyards. J’ai donc proposé au Conseil de Paris le vœu suivant, qui a été adopté. Il commence à être appliqué à l’automne 2011, avec une action entre Eau de Paris, Paris Habitat, et l’association Unis-Cité qui vont installer dans 10.000 logements sociaux des kits économiseurs d’eau. En complément, des équipes de jeunes d’Unis-Cité iront voir les habitants pour les sensibiliser aux gestes essentiels pour économiser l’eau. Voici mon intervention au Conseil de Paris du 6 juillet 2009 pour inviter les élus parisiens à voter mon vœu : Nous l’avions évoqué lors du débat sur la remunicipalisation de la gestion de l’eau à Paris : l’un des enjeux est celui de l’accès des Parisiens à l’eau et la maîtrise de son coût. Parce que pour les plus défavorisés, la part de l’eau dans le budget du ménage peut s’élever à plusieurs pourcents, et que cela est aggravé par la crise, nous devons veiller à ce que chacun puisse conserver un accès à ce bien vital qu’est l’eau. Je rappelle en effet qu’en France, 20.000 ménages sont privés d’eau parce qu’ils ne peuvent payer les factures, et 100.000 n’ont pas de point d’accès à l’eau. Paris connaît aussi cette réalité. Chacun sait aussi qu’à Paris, le tissu du bâti ancien  présente souvent des fragilités particulières : canalisations vétustes, installations fuyardes, collecteurs endommagés… Cette réalité provoque des surconsommations anormales, augmentant...