La politique immobilière de Paris

Paris est une collectivité atypique, par sa taille et l’importance de ses moyens d’action. Elle dispose d’un patrimoine très important, chargé d’histoire, mais aussi extrêmement varié : ce sont bien sûr des bibliothèques, des piscines, des parcs et des jardins, mais aussi des cimetières, des immeubles, des canaux, et bien sûr des logements sociaux. L’opposition municipale a demandé qu’une mission d’information et d’évaluation soit chargée, au sein du Conseil de Paris, de travailler sur la politique immobilière de la ville. Cette demande fut non seulement acceptée, mais la mission a été placée sous la présidence de Jean-François Legaret, maire UMP du 1er arrondissement. Le rapporteur de la mission était Rémi Féraud, maire PS du 10e arrondissement. Son objectif ? « Dresser un bilan précis et chiffré de l’ensemble des actifs de la Mairie de Paris, de l’évolution et de la valorisation de ses biens, des acquisitions et des ventes, du coût de la fonction immobilière à travers le montant des locations et des charges locatives ». Voici l’intervention que j’ai faite au cours du débat sur ce sujet au Conseil de Paris : À mon tour, je souhaite saluer la qualité du travail conduit sous la présidence de Jean-François Legaret, saluer le rôle essentiel aussi de notre rapporteur Rémi Féraud, et saluer aussi le travail énorme réalisé par Isabelle Duchefdelaville et son équipe, ainsi que les services de la DLH et de la DU que nous avons très fortement sollicités. Cette mission, demandée et présidée par l’opposition, faut-il le rappeler, a produit un rapport factuel et complet dans un esprit constructif et consensuel. Le fait qu’il a été voté à l’unanimité, comme...