Exposition du Centre d’Accueil de Jour (CAJ) Marie de Miribel : « L’art-thérapie et la maladie d’Alzheimer »

Le Centre d’Accueil de Jour (CAJ) Marie de Miribel permet à 77 personnes atteinte de la maladie d’Alzheimer un accompagnement quotidien très complet par des médecins, infirmiers, psychologues, psychomotriciens, etc. L’art-thérapie qui est pratiquée a pour objet de stimuler la créativité des patients  afin de leur permettre d’exprimer leur ressenti et d’atténuer leur anxiété. Jusqu’au 1er octobre, le CAJ accueille une exposition des œuvres de ses patients dans le cadre de la Journée mondiale Alzheimer, qui a lieu chaque année le 21 septembre. Comme le disait l’artiste Robert Filliou, membre du mouvement Fluxus, « l’art est ce qui rend la vie plus belle que l’art ». Et c’est ce que l’on ressent en voyant ces toiles et ces sculptures : leurs auteur(e)s y ont mis une part d’eux-mêmes,  ont fait parler leur créativité afin d’embellir leur vie et de laisser un témoignage de ce qui les habite. Je tiens à les remercier pour cette belle...
La Place de la République a accueilli la nuit de l’Entrepreneur

La Place de la République a accueilli la nuit de l’Entrepreneur

Le 23 septembre 2014, Place de la République, s’est tenue la Nuit de l’Entrepreneur. Cet événement a été créé en 2010 à l’initiative de cinq réseaux* d’accompagnement et de financement à la création d’entreprises en Île-de-France (5000 entreprises et de 15 000 emplois créés chaque année). La Région Ile-de-France et la Mairie du 11e soutiennent la Nuit de l’Entrepreneur depuis sa création. Cette année, son installation place de la République a permis à un plus grand nombre d’habitants d’en rencontrer les animateurs et de s’informer sur leurs actions en matière de soutien à la création d’entreprises. En temps de crise, alors que les TPE et les PME sont les premières pourvoyeuses d’emplois, j’ai tenu, au nom de la Mairie du 11e, à rappeler mon engagement en faveur du développement des initiatives innovantes. * les BGE Paris, l’ADIE, Île-de-France Active, le Réseau Entreprendre et Initiative Île-de-France....
Inauguration de l’espace de co-working de Paris Pionnière

Inauguration de l’espace de co-working de Paris Pionnière

Situé au 26 rue du Chemin Vert, Paris Pionnières est un incubateur d’entreprises innovantes. C’est la première structure d’aide à la création d’entreprises spécifiquement dédiée aux femmes ayant un projet dans le domaine des services innovants et créateur d’emploi. Depuis 10 ans, Paris pionnière à accompagné plus de 300 projets et permis la création de 175 sociétés et de 600 emplois. À l’occasion de l’inauguration d’un nouvel espace de co-working financé par la Région Ile-de-France, ce 23 septembre, j’ai tenu à réaffirmer le soutien de la Mairie du 11e aux initiatives innovantes et créatrice d’emplois. Nous avons en effet la chance, dans le 11e, de pouvoir nous appuyer sur de nombreuses structures dédiées à l’accompagnement des créateurs d’entreprises. C’est pourquoi je souhaite à Paris Pionnière et à ses animatrices tous mes vœux de réussite...
Le Conseil du 11e arrondissement demande le classement de l’église Sainte-Marguerite

Le Conseil du 11e arrondissement demande le classement de l’église Sainte-Marguerite

Le Conseil d’arrondissement de ce jeudi 18 septembre a voté en faveur du classement en totalité au titre des Monuments historiques de l’église Sainte-Marguerite située au 36 rue Saint-Bernard. La proposition en a été faite à la Maire de Paris par le Ministère de la Culture, et le prochain Conseil de Paris devra en accorder l’autorisation. L’église Sainte-Marguerite a pour origine une chapelle, succursale de l’église Saint Paul construite en 1625, agrandie à plusieurs reprises en 1669, 1678 et 1708. Elle se caractérise par la richesse de son décor intérieur, abritant de nombreuses œuvres d’art. La chapelle des Âmes du Purgatoire, construite entre 1760 et 1764 par Victor Louis et décorée de peintures en trompe-l’œil de Brunetti, est particulièrement exceptionnelle. Sur le flanc nord de l’église subsistent des galeries de l’ancien charnier et l’aire de l’ancien cimetière avec la stèle funéraire de Georges Jacob. Le chœur et les bas-côtés ainsi que la chapelle des Âmes du Purgatoire ont été classés par arrêté du 30 juin 1960. Les deux frontons sculptés ont été inscrits au titre des Monuments historiques le 14 décembre 1928. Par souci de cohérence du régime de protection appliqué à cet édifice, et compte tenu de la qualité architecturale et de la valeur patrimoniale de l’ensemble, un classement en totalité au titre des monuments historiques a été proposé pour l’église Sainte-Marguerite en vue d’un examen en commission supérieure des monuments historiques. Les élus du 11e arrondissement ont donc marqué leur soutien à cette proposition.   [Photo en bandeau de tête par Selbymay (Travail personnel) [CC-BY-SA-3.0], via Wikimedia...
Pose de première pierre au 63 boulevard de Charonne

Pose de première pierre au 63 boulevard de Charonne

Ce mercredi, j’ai eu le plaisir de poser symboliquement la première pierre du programme de construction du 63  boulevard de Charonne. Fruit d’une concertation intense avec les habitants, ce projet mêlera logements et équipements multigénérationnels. Avec Paris Habitat, nous ferons sortir de terre : 105 logements sociaux familiaux ; une crèche de 66 berceaux ; une maison de santé ; 22 logements pour personnes atteintes d’un handicap mental léger et assistées par un service d’accompagnement médicosocial pour adultes handicapés ; un commerce ; un parking de 79 places. Le projet de l’architecte Vincent Brossy, que nous connaissons bien dans le 11e puisqu’il est celui qui a rénové la Maison des Métallos, s’inscrit harmonieusement dans l’environnement du quartier et répond aux exigences de performance énergétique du Plan climat de la Ville de Paris, avec 200 m2 de panneaux solaires thermiques, des toitures végétalisées, un système de récupération de chaleur des eaux grises, notamment....
Commémoration des 70 ans de la Libération du 11e arrondissement

Commémoration des 70 ans de la Libération du 11e arrondissement

Le 7 septembre 2014, nous célébrions le 70e anniversaire de la Libération de Paris et du 11e arrondissement. Je vous propose de découvrir le discours que j’ai prononcé devant les habitants et les associations œuvrant en faveur de la mémoire.   Monsieur le Président de l’Union des Associations d’Anciens Combattants et Victimes de Guerre du 11e arrondissement, cher Roger FICHTENBERG, Mesdames et Messieurs les anciens déportés, résistants, combattants, ou représentants des associations d’anciens combattants, Messieurs les porte-drapeaux, Monsieur les représentants de la caserne des Sapeurs-Pompiers, du commissariat du 11e, et des services de la Mairie du 11e, Mon Général, Mesdames et Messieurs les élus, Mesdames, Messieurs, 70 ans ! Oui, 70 ans nous séparent déjà des événements d’août 1944, quand le peuple de Paris s’est soulevé contre la tyrannie et l’oppression ! 70 ans que ces femmes et ces hommes se sont battus, se sont sacrifiés avec courage, avec témérité, car ils avaient rendez-vous avec les libertés fondamentales. Les leurs étaient jusqu’alors bafouées, confisquées et anéanties par la barbarie. Mais voilà 70 ans aussi que le peuple de Paris a retrouvé sa liberté avec le concours déterminant de la Résistance, des forces françaises libres et des forces alliées. Cette cérémonie est pour nous l’occasion de nous souvenir, de nous pencher sur ces événements constitutifs de notre histoire commune et de rendre hommage à celles et à ceux qui se sont battus pour que nous puissions vivre libres. N’oublions jamais la hauteur du sacrifice, ses douleurs, nécessaires pour libérer cette ville, notre ville, dans laquelle nous vivons aujourd’hui. N’oublions jamais l’abnégation dont ont fait preuve ces hommes et ces femmes pour défendre les...