Une ambitieuse rénovation du bâti à République

Pour arriver à économiser l’énergie dans nos immeubles, il faut que les copropriétés votent des travaux et arrivent à les financer. Rien n’est moins évident, car il est toujours tentant de repousser des travaux dont l’utilité n’apparaît pas immédiatement. Pour inciter quand même les copropriétés à le faire, la Ville a conduit une étude de faisabilité et, les résultats étant concluants, a lancé lors du conseil de Paris du 20 mars 2012 une opération programmée d’amélioration de l’habitat (OPAH) dédiée au développement durable et aux économiques d’énergie : l’OPA2D2E. 589 immeubles d’habitat privé sont concernés, soit 11.287 logements répartis sur les 3e, 10e et 11e arrondissements dans le quartiersitué autour de la place de la République. L’étude a montré que les gains énergétiques possibles étaient de 62% en moyenne dans les immeubles à fort potentiel (le quart des immeubles), le gain étant de 24% en moyenne dans les immeubles à potentiel moyen (la moitié des immeubles). Nous voulons aussi profiter de cette opération pour traiter la dimension sociale du développement durable. Ainsi, cette opération recherchera à améliorer l’accessibilité aux handicapés, à créer des locaux communs pour les vélos ou les poussettes lorsque c’est possible, à végétaliser les cours et les murs, à améliorer la gestion du tri des déchets… Affaire à suivre, pendant les quatre prochaines années ! Voici mon intervention sur cette action : C’est un grand plaisir que je souhaite exprimer sur ce projet exceptionnel. Comme élu, nous bataillons en permanence pour faire avancer des projets ou des causes auxquels nous croyons. Mais à ce projet ambitieux, innovant, solidaire et écologique : nous y croyons vraiment très fort !...

Le nouveau visage de Paris

Anne Hidalgo, première adjointe au Maire de Paris chargée de l’Urbanisme et présidente du Pavillon de l’Arsenal, a lancé en grande pompe l’exposition « Paris, la métropole et ses projets ». Derrière cet intitulé un peu austère, se cache en réalité une petite révolution dans la manière de communiquer et d’appréhender la ville de demain. C’est en effet par un partenariat entre la Ville, le Pavillon de l’Arsenal, Google, JC Decaux, et l’APUR notamment qu’une exposition hors norme a été installée : il s’agit ni plus ni moins de montrer le visage de Paris en 2020 à partir des projets connus à ce jour. La présentation est faite sur un écran géant de 37 m2, qui affiche en 2D ou en 3D les nouvelles lignes de tramway, les projets architecturaux emblématiques de demain, qu’ils soient à l’état de projet ou de chantier Vous pouvez ainsi voir les Halles rénovées, le stade Jaan Bouin, la fondation Louis Vuitton, la Tour Triangle, la Philharmonie ou 1300 autres projets intégrés dans leur environnement urbain. Cette maquette a vocation à être mise à jour au fur et à mesure que de nouveaux projets arriveront. On y trouve déjà un certain nombre de projets du 11e arrondissement : Bréguet, Truillot, Charonne, Ménilmontant, et même des projets privés issus des permis de construire déposés par les architectes à la Mairie. Vous pouvez voir et interagir en grande dimension avec la maquette au Pavillon de l’Arsenal, ou visiter le site dédié à cette maquette, qui devrait s’enrichir rapidement. Si Google Earth est installé sur votre ordinateur, vous pouvez installer aussi ce fichier pour avoir accès depuis chez vous à...

Rencontres urbaines

Cette année, l’APUR a organisé les 32e rencontres nationales de la FNAU (fédération nationale des agences d’urbanisme). Ce fut un moment intense d’échanges sur des projets d’urbanisme, les méthodes, les organisations… Le thème de cette année portait sur les échelles de territoires et les outils de gouvernance. Si vous avez raté cette belle occasion, vous pouvez en revivre des épisodes marquants...

Données publiques : l’APUR aussi !

J’ai constamment agi pour promouvoir et faciliter l’ouverture des données publiques. Étant membre du conseil d’administration de l’APUR (atelier parisien d’urbanisme), c’est un sujet que je porte aussi dans cet organisme. Ainsi, la présidente de l’APUR Anne Hidalgo m’a fait la confiance de me charger de présider un groupe de travail interne à l’APUR pour travailler en ce sens, suite à un vœu du Conseil de Paris proposé par Yves Contassot. Nous avons ainsi défini un certain nombre de données qui pourront s’inscrire dans la politique d’ouverture des données de la Ville, dans le droit fil de la directive européenne Inspire. Le site internet de l’APUR permettra prochainement l’accès à ces jeux de données. Pour aller plus loin : Le vœu du Conseil de Paris La directive Inspire Mon intervention du 8 juin 2010 au Conseil de Paris (texte) Mon intervention du 8 juin 2010 au Conseil de Paris (vidéo)    ...